Les Fils du Facteur : Les jeux de mots postaux, c’est fini

On suit depuis longtemps le quatuor veveysan de chanson française (mais suisse) et au fil de leurs sorties on n’est jamais déçus. Les Fils du Facteur présenteront leur 4e album « Jusqu’ici ça va » le 30 avril prochain. Avec une teinte beaucoup plus mélancolique, ces 12 titres constrastent fort avec leur ton habituellement festif. Ils nous avouent même avoir fait le tour des jeux de mots postaux. Un tournant qui les réussit aussi.

Pour beaucoup, l’année précédente a été synonyme de déception et de doute. Le groupe en a tout de même retiré une expérience positive en profitant du temps à disposition pour composer. Un état d’esprit qui s’avère gagnant. S’aventurant hors du cadre fixé par leurs précédents albums, le groupe nous propose dans cet opus une exploration sonore plus poussée, des structures de morceaux très intéressantes et s’appropriant certains codes de la pop actuelle. L’interprétation, toujours des plus sincères, devient leur marque de fabrique. On oscille entre utopie et dystopie, optimisme et nostalgie, traitant des thèmes classiques et inédits avec une plume toujours aussi efficace.

Une valeur sûre qu’on t’invite à suivre de très près. En attendant que les concerts recommencent, on te laisse apprécier la chanson « Asphyxie » en showcase dans nos studios. Une chanson triste mais entraînante.

Ça pourrait te plaire aussi

Sétay : Du flow et de la poésie

Premier rappeur en showcase et interview sur l’Écoutologue et franchement, ça fait plaise. Le crew valaisan Sétay a récemment sorti son deuxième album « Petit